Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Date de naissance du club : 1er novembre 1897

 

Le rêve, la création d'une légende et le premier titre...

Le 1er novembre 1897, sur un banc de Turin, Corso Re Umberto, Gioacchino Armano, Alfredo Armano, Enrico Canfari, Eugenio Canfari (Premier Président), Francesco Daprà, Domenico Donna, Carlo Ferrero, Luigi Forlano, Luigi Gibezzi, Umberto Malvano, Enrico Piero Molinatti, Umberto Savoia et Carlo Vittorio Varetti, Lycéens de l'établissement Massimo D‘Azeglio décident de créer un club sportif, la Juventus.

Juventus FC in 1903D'autres noms furent évoqués comme "Augusta Taurinorum", premier nom de Turin à l'époque romaine, ou encore, "Iris Club", "Forza e Salute", "Vigor et Robur". Ils ont finalement choisi parmi trois noms, "Società Massimo d'Azeglio", "Società Via Fort" et "Sport Club Juventus".

En adoptant le nom Juventus (jeunesse), ils venaient de mettre la première pierre de la légende d'un des plus grands club de football. Le rose est la première couleur des maillots de la Juventus, c'est avec ces maillots qu'est disputé son premier match officiel, le 11 mars 1900, en championnat. En 1903, à la suite d'une erreur du tailleur Anglais, qui confond la commande de la Juventus avec celle du Notts County, le club adopte ses mythiques rayures noires et blanches... le premier scudetto arrive en 1905. Pour le deuxième scudetto, il faudra attendre 1926.

 

Les Agnelli à la tête de la Juventus

C'est à partir de 1923 que la famille Agnelli gère les affaires de la Juventus. Le premier de la famille Agnelli a endossé le costume de président fut Edoardo Agnelli de 1923 à 1935. Il fut le président de la grande équipe qui remporta 5 titres consécutifs (1931, 32, 33, 34 et 35). C’était un passionné du football et de la Juventus, il en fera d’ailleurs une machine à gagner. Il mourut le 14 juillet 1935. Après le décès du Dottore Agnelli, la famille reste propriétaire de la Juventus sans en être à la présidence.
Le retour aux commandes de la Famille Agnelli s’effectue en 1947 avec Giovanni ou Gianni Agnelli dit l’Avvocato, c’est le premier fils d’Edoardo, qui a hérité de son père sa passion inconditionnelle pour la Vecchia Signora. Passionné d’Art l’Avvocato aimait comparer ses joueurs aux grands artistes de la renaissance comme Del Piero qu'il appelait Pinturicchio. Il resta président de la Juventus jusqu’en 1954. Peu de temps après son frère Umberto, prit à son tour les rênes de la Juventus de 1955 à 1962.
De 1962 à 2010, le club était administré pour des membres proches de la famille Agnelli avec également un certain succès, l’exemple de Boniperti est le plus marquant, de 1971 à 1990, la Juventus domine en Italie, en Europe et dans le monde.
2010, la Juventus à besoin d’un message fort de la Famille Agnelli et Andrea Agnelli, tifoso de la Juventus, fils d’Umberto devient président du club le plus titré d’Italie. 

 

Les équipes du "Quinquennio d'Oro", des cinq titres consécutifs

1931 1932 1933 1934 1935
Entraîneur Entraîneur Entraîneur Entraîneur Entraîneur
Carcano Carlo Carcano Carlo Carcano Carlo Carcano Carlo Carcano Carlo
Joueurs Joueurs Joueurs Joueurs Joueurs
Combi
Ghibaudo
Bodoira
Rosetta
Caligaris
Ferrero
Barale O.
Varglien I
Rier
Vollono
Torriani
Mosca
Varglien II
Castellucci
Bigatto I
Munerati
Cesarini
Vecchina
Ferrari
Orsi
Vojak II
Pogliano
Crotti

Combi
Rosetta
Ferrero
Caligaris
Varglien I
Monti
Bertolini
Varglien II
Munerati
Cesarini
Vecchina
Ferrari
Orsi
Maglio
Rosa 

Combi
Rosetta
Caligaris
Ferrero
Santagostino
Varglien I
Monti
Bertolini
Genta
Sernagiotto
Varglien II
Borel II
Ferrari
Orsi
Cesarini
Munerati
Vecchina
Imberti
Combi
Valinasso
Rosetta
Caligaris
Ferrero
Varglien I
Monti
Bertolini
Depetrini
Sernagiotto
Cesarini
Borel II
Ferrari
Orsi
Varglien II
Mihalic

Valinasso
Rosetta
Foni
Caligaris
Varglien I
Monti
Bertolini
Depetrini
Ramella
Varglien II
Cesarini
Serantoni
Borel II
Ferrari
Orsi
Diena II
Gabetto
Tiberti
Cason

 

Source

Juventus.com

Quinze ans sans Scudetto, puis Boniperti et les Danois 

Malgré la domination des "cousins" du Torino dans les années 40, la Juventus gagne ses deux premières coupes d‘Italie en 1938 et en 1942 mais ne gagne plus le Scudetto de 1935 à 1950.

L'avion du Grand Torino s'écrase à Superga, le 4 mai 1949, Turin et toute l'Italie est en deuil.  “La ville de Turin aura une autre grande équipe”, et pour maintenir cette promesse, l‘Avvocato, Gianni Agnelli recrute trois danois, Karl et John Hansen plus Karl Aage Praest. La Juventus gagne avec Boniperti, Carlo Parola et la triplette danoise, deux autres scudetti en 1950 et 1952. 


Le Trio Magique et la première étoile

Trio-magique-BSC.jpgLe Milan avec son trio Gren, Nordahl et Liedholm, le "Gre-No-Li", domine le calcio dans les années 50. Gianni Agnelli, en 1954, quitte la présidence du club. Umberto Agnelli, à la tête de la Juventus, depuis 1955, constate les problèmes de l'équipe qui fait plusieurs championnats moyens, 7e en 1955 et 9e en 1956 et 1957. Il va alors engager le genie Italo-Argentin de River Plate, Omar Sivori, "El Cabezòn", pour un transfert record en 1957, ainsi que l'attaquant Gallois, John Charles, "le bon geant".

La Juventus décroche sa première étoile (1 étoile = 10 scudetti), en 1958, avec Boniperti, Charles, Sivori, "le trio magique", plus Mattrel, Viola, Corradi, Garzena, Emoli, Ferrario, Colombo, Montico, Boldi, Turchi, Patrucco, Nicolè, Stacchini et Stivanello. En 1959, une Coupe d'Italie. En 1960, un doublé Coupe-Championnat. En 1961, un autre scudetto. Sans Boniperti, à partir de 1961, la Juventus ne gagne qu'un seul scudetto en 1967 et qu'une coupe d‘Italie en 1965, de 1962 à 1971.

 

Giampiero Boniperti et la philosophie Bianconera :

"Vincere non è importante, è l'unica cosa che conta"

"Gagner n'est pas important, c'est la seule chose qui compte"


Une étoile comme joueur et une étoile comme Président

juventus 1985[1]Boniperti arrive au poste de Président de la Juve, en 1971, et le club redevient "cannibal", il gagne tout, neuf scudetti, deux coupes d‘Italie et triomphe enfin en Europe.

En 1982, la Juventus gagne le scudetto et décroche sa deuxième étoile avec Zoff, Gentile, Cabrini, Furino, Brio, Scirea, Marocchino, Tardelli, Galderisi, Brady, Virdis, Bonini, Fanna, Prandelli, Bettega, Osti, Rossi et Tavola. La Juventus voulait absolument gagner en Europe et pour cela elle va prendre, en 1976, le meilleur entraîneur du moment, Giovanni Trapattoni. Avec le "Trap", elle devient le premier club en Europe à gagner toutes les compétitions du vieux continent. La Juve gagne les trois coupes d'Europe, en 1977, la Coupe  UEFA contre Bilbao, en 1984, la Coupe des Coupes contre Porto et en 1985, la Coupe des Clubs Champions, contre Liverpool, le 29 mai, la tragique soirée du Heysel.

 

Gaetano Scirea, emblématique capitaine

G.S.6Pendant les années 80, la Juventus a eu les meilleurs joueurs de la planète football, un grand nombre de champions du monde Italiens, le meilleur joueur français et le meilleur joueur polonais. Mais celui qui impressionne le plus, est Gaetano Scirea, avec son palmarès incroyable mais surtout un comportement sur les terrains et dans la vie irréprochable, c'était un véritable exemple.
Capitaine de la Juventus et pilier de la défense de la Nazionale de Bearzot, Scirea était un défenseur élégant, efficace et extrêmement correct.
Il meurt, le 3 septembre 1989, dans un accident de voiture en Pologne, ce jours là, c'est le football mondial qui perd, l'un des grands joueurs de l'histoire. Mais ce qui caractérise Gaetano Scirea c'est sa loyauté sportive, ce défenseur n'a jamais été expulsé, pas un carton rouge, ce qui est extraordinaire !

 

Et le Scudetto ?

baggio1Finale93Platini arrête sa carrière en 1987 et la Juve, orpheline de son "Roi" puis de son Capitaine, n'arrive plus a gagner le titre en championnat. Les Rush, Zavarov, Hässler et Rui Barros, déçoivent.

À cette époque, le club gagne tout de même, en 1990, la Coupe Uefa contre la Fiorentina et la Coppa Italia avec Zoff sur le banc. En 1993, avec encore une fois, Trapattoni sur le banc, la Coupe Uefa contre Dortmund grâce à Roberto Baggio.

 

Roberto Baggio, "Divin Codino"

Les stars qui débarquent à la Juventus, depuis 1987 ont un nom mais leurs rendements n'est pas à la hauteur. Un seul aura le talent pour devenir l'idole des Juventini, Roberto Baggio !

Il représente le talent à l'état pur ! Techniquement hors norme avec une créativité impressionnante et une efficacité face au but digne des meilleurs attaquants mondiaux.

Roby Baggio, "le Divin Codino", a passé cinq saisons avec la Juventus, faisant des matches fabuleux remportant des titres et en étant déterminant pour la victoire finale de la Coupe UEFA 1993, du Scudetto 1995 et de la Coupe d'Italie 1995.

Il a été également le fer de lance de la Nazionale pendant la Coupe du Monde 1994 ou il arrive avec un statut de star après avoir remporté le Ballon d'Or 1993 et le Fifa player 1993.

 

Les Ballons d'Or de la Juventus

 

1961 1982 1983 1984 1985 1993 1998 2003 2006
Sivori Rossi Platini Platini Platini Baggio Zidane Nedved Cannavaro

 

Dans ce tableau, il y a le nom de Fabio Cannavaro car si il a obtenu le Ballon d'Or en 2006, il le doit en grande partie à la Juventus, à la Squadra et certainement pas à ses prestations avec le Real.


Lippi, de 1994 à 1999, ramène la Juventus au sommet !

Finale96Champ1Lippi est le nouveau "mister" de la Juve, il arrive du Napoli, où il a trés bien fait. Il réussit l'exploit de ramener le titre de champion à Turin, dès sa première saison, le 23e titre, neuf ans après le 22e.

En 1995, la Juve gagne aussi la Coppa Italia et arrive en finale de Coupe Uefa contre le Parma.
Le meilleur est à venir ! En 1996, la Juventus est en finale de Champions League à Rome contre l‘Ajax et gagne aux penaltys avec un Moreno Torricelli, héroïque
. Après cette coupe, la Juventus remporte une Supercoupe d'Europe contre Paris, une Coupe Intercontinentale contre River, elle est la meilleure équipe du monde. La Juve domine en Italie et gagne deux Scudetti de plus (1997 et 1998) et deux supercoupes d‘Italie (1995 et 1997). La Juventus, en Europe, arrive en finale de Champions en 1997 et 1998. Lippi est comme le "Trap", il a tout gagné avec la Juventus.

 

La Juventus dans les mains d'Ancelotti

En 1999, Lippi part ! Ancellotti est nommé entraîneur ! Et le club finira sixième. La saison 1999-2000, la Juve perd un titre à la fin, à cause de la piscine de Pérouse et d'un match qui aurait dû être reporté. La Lazio passe devant et gagne le scudetto.
En 2000-2001, les choses ne se passent pas bien. Début de championnat difficile et la Juve se fait éliminer en Champions League. La Juve relève la tête en Serie A et poursuit la Roma pour le Scudetto mais comme la saison dernière les Bianconeri terminent deuxièmes.


Le retour de Marcello Lippi en 2002

nedvedAvec Lippi la Juve avait tout gagné, en revenant le technicien Italien était revanchard, il voulait prouver qu‘il pouvait gagner à nouveau après plusieurs saisons difficiles avec l‘Inter. Après le départ de Zidane au Real et les arrivées de Nedved, Salas, Buffon et Thuram, le championnat débute très bien, les résultats sont là. Pourtant avec un passage à vide, la Juve est en danger et se fait distancer pour le titre.
Or tout le monde avait sous-estimé la capacité de réaction des nouveaux Bianconeri, Nedved, Buffon et la réssurection des anciens comme Ferrara et Conte. La Juve redevient intraitable et se mêle à la lutte au titre avec Inter et Roma.
La dernière journée les 3 clubs peuvent remporter le titre mais la Juve et Inter ont un léger avantage sur la Roma. En réalité le suspense est parti après 45 minutes car la Juve maîtrise face à l'Udinese et l‘Inter ne réussit pas à battre la Lazio, c'est le fameux 5 mai 2002, véritable fête nationale pour les Juventini. La Juventus est de nouveau championne ! 26e Titre.

La saison suivante les équipes favorites pour le titre sont les mêmes, la Juve, le Milan et l‘Inter. La Juve à l‘avantage de ne pas trop changer, seul Di Vaio renforce le secteur offensif avec une defense imperméable composée de Zambrotta, Montero, Ferrara et Thuram, la Juve impressionne par son dispositif tactique et un milieu de terrain très talentueux mais surtout bien équilibré. Tout va bien jusqu‘au mois de décembre où des blesures de joueurs clés comme Del Piero et Trezeguet compliquent les choses et favorisent l‘Inter qui prend le large au classement. Pourtant la Juve tient le coup, passe l‘hiver et avec le retour des blessés, Del Piero en particulier qui retrouve rapidement son meilleur niveau et de la fraîcheur, la Juve recolle l‘Inter et prend la tête pour la garder jusqu‘au bout. En Europe, la Juve se qualifie pour les quarts, bat le Barça (1-1 à Turin et 2-1 à barcelone), pour les demies, bat le Real (1-2 à Madrid et 3-1 à Turin) avec un grand travail de la paire Davids-Tacchinardi et du génial Nedved malheureusement privé de Finale après un carton jaune. En finale la Juve affronte le Milan dans la première finale 100 % italienne, qu‘elle perd aux penaltys. Mais la saison fut belle avec de bons résultats et surtout le 27e titre de notre histoire.
Après une saison 2003/04 fatigante ou les hommes de Lippi terminent Troisièmes, le changement se produit, Lippi va en Nazionale pour y gagner une Coupe du Monde et Fabio Capello arrive à la tête de la Juve.


2004-2006 : l‘ére de Fabio Capello

CANNACapello arrive, suivi de joueurs importants comme Fabio Cannavaro et Zlatan Ibrahimovic. La Juve est forte et se bat toute la saison avec Milan pour le titre, le coude à coude dure jusqu‘au match de San Siro, la Juve gagne 1 à 0 et prend une option décisive pour le 28e Scudetto.
Seule déception de la saison, l‘élimination en Ligue des Champions par Liverpool, pour le 20e anniversaire de la tragique nuit du Heysel.

La saison suivante la Juve est nettement superieure aux autres et remporte son 29e Scudetto, avec les meilleurs joueurs du monde. La Coupe du Monde 2006, le prouvera, avec en finale quasiment toute l'équipe titulaire de la Juventus, dans les deux équipes, l'Italie et la France.

 

Del Piero dépasse Boniperti

Alessandro Del Piero, Capitaine de la Juventus mais surtout le plus grand joueur et meilleur buteur de l'histoire du club, dépassant même la légende de la Juventus, Giampiero Boniperti, au classement des buteurs. Avec dernière lui, une vie en bianconero, a tout connu, le paradis avec la victoire en Champions League 1996 à Rome face à l'Ajax et l'enfer avec l'année en Serie B, en passant par de graves blessures aux genoux.
Le Capitaine de la Juventus restera pour toujours dans l'histoire du club et dans les cœurs des tifosi car Del Piero c'est le talent, la créativité, l'efficacité, la sportivité, l'exemplarité mais avant tout les victoires.

 

2006-2007, en Serie B

Après un procés fait en quinze jours la Juve est reléguée en Serie B, des champions du monde comme Del Piero, Buffon restent pour faire remonter le club, malgré une forte pénalisation. Deschamps arrive comme entraîneur, lance des jeunes comme Marchisio et il reussit à obtenir la montée, en finissant à la première place.

 

Deschamps s'en va, Ranieri arrive

La saison fut très difficile pour la Juve, le club a subi l'acharnement du corps arbitrale, en étant ouvertement anti-Juve, le match de Naples reste dans toutes les mémoires. Malgré cela, la Juve termine 3e et se qualifie pour le tour préliminaire de la Champions League. L'année suivante, la Juve termine 2e en faisant un assez bon championnat.

2009-2010, commence bien, jusqu'au mois de décembre, la Juve semble capable de lutter pour le titre mais une serie de mauvais résultats l'éloigne du scudetto et met en danger la Champions League, aucune décision n'est prise et on continue avec Ranieri jusqu'à trois journées de la fin où l'on demande à Ferrara d'obtenir la 3e place qualificative pour les barrages de Champions League. Chose faites et Ciro Ferrara est confirmé en tant qu'entraîneur.

 

Début du chaos

Les saisons 2009-2010 et 2010-2011 sont extrêmements négatives. La première, 2 entraîneurs (Ferrara et Zaccheroni) pour finir 7e et pour l'Europa League. La deuxième, Del Neri comme entraîneur, 7e sans qualification européenne, en étant l'une des plus mauvaises défenses.

 

2011-2012 : retour de Conte comme entraîneur

L'ex-capitaine de la Juve est nommé comme entraîneur de l'équipe A, à lui de faire gagner à nouveau la Vieille Dame.

 

Et l‘histoire continue...

Partager cette page

Publié par

Stop Plagiat !

La reproduction ou l'utilisation du contenu de ce blog est interdite

Juventus News

FINO ALLA FINE FORZA JUVENTUS *** "Sui cadaveri dei leoni festeggiano i cani credendo di aver vinto, ma i leoni rimangono leoni e i cani rimangono cani" *** AMICI DI NESSUNO  *** "Sciacquatevi la bocca" ***

 

Le record des 102 points de la Juventus *** Juventus, Campione d'Italia 2016 *** La 11e Coppa Italia de la Juventus, en 2016, le double-doublé ***